06 avril 2011

Embarquement immédiat

"When the streets have no name..."
Posté par Fugitive à 11:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

03 avril 2011

Tirez la chevillette...

... et votre enfance cherra !
Posté par Fugitive à 18:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 décembre 2010

Ombres et oiseaux

Neige et buée, froid glacial dans la forêt, disette et désorientation, course éperdue et ombres folles... pour commencer une belle histoire, il faut savoir se perdre. Hänsel comme le petit Poucet sema de petits cailloux blancs, puis des miettes que picorèrent les oiseaux. Dans la pensée chinoise, les oiseaux incarnent le hasard au sens de coïncidence signifiante : le signe neuf d'une direction encore impensée. Dans les contes de fée occidentaux, ils semblent avoir la même fonction : ils indiquent un autre chemin parmi les... [Lire la suite]
Posté par Fugitive à 11:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
28 novembre 2010

Into the night...

Le plus sûr chemin d'un point à un autre, c'est celui qui n'est pas encore tracé. (Adage de l'Errance - Le Festin d'Ohmelle - Audrey Françaix) - Statue : Josiane de Wit -
Posté par Fugitive à 22:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
31 octobre 2010

Musique d'automne

Hors Du  jour orangé À toucher l'obscure intimité Du temps
Posté par Fugitive à 18:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 juillet 2010

Âge d'or...

... et d'orages
Posté par Fugitive à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2010

Initiation

le tonnerre et la pluie et la saison nouvelle - la quête d'un lieu acceptable -
Posté par Fugitive à 20:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 mars 2010

Quelques pas...

- quelques signes - dans la lumière
Posté par Fugitive à 15:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
07 mars 2010

Des moniales aux moinettes

Et si le temps ne nous avale, nous rebondirons sur les hosties de lumière !
Posté par Fugitive à 18:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
07 février 2010

Signes avant-coureurs

Un oiseau tue-tête sur le rebord de la fenêtre, un rayon de soleil flottant sur le balcon, un parfum tiède et doux, dix degrés tout à coup... Il est presque là !
Posté par Fugitive à 13:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]